Comment gérer les alertes et adapter la prise en charge

Les Ă©vĂ©nements indĂ©sirables sont interrogĂ©s par Resilience de façon qualitative et de façon quantitative, avec des mĂ©canismes d’alertes basĂ©s sur les algorithmes d’Ethan Basch (STAR, PRO-TECT) et de Gustave Roussy (CAPRI) :

  • de façon qualitative depuis le dernier questionnaire, selon la sĂ©vĂ©ritĂ©, la frĂ©quence et l’impact sur les habitudes

  • de façon quantitative - ces questions doivent donner de premiĂšres indications quant au grade CTCAE et la prise en charge adaptĂ©e.

La correspondance entre le niveau d’alerte et le grade CTCAE (et donc la prise en charge adaptĂ©e) doit ĂȘtre confirmĂ©e au tĂ©lĂ©phone par le soignant.

La rĂ©partition des rĂŽles et des responsabilitĂ©s est Ă  la charge de chaque Ă©tablissement de santĂ©. Les soignants devront s’accorder sur le niveau d’autonomie de ou des IDE en charge du suivi des patients, pour dĂ©clencher un rendez-vous mĂ©dical ou un rendez-vous de soins de support par exemple. Cela peut faire l’objet d’un protocole de coopĂ©ration dĂ©diĂ©.